Nouveau souffle

J’aimerais tremper mes lèvres dans un ballon de vin blanc
Je n’ai jamais connu l’ivresse
J’aimerais poser ma fièvre dans le creux de tes draps blancs
Et goûter à ta tendresse
J’aimerais tisser des ailes de mes vieux bouts de ficelle
Sous le jeu de tes doigts fins
Et te dire toute la grâce, le tumulte et les sourires
Que je cache dans un soupir

 

(refrain)

J’ai pas choisi quand tu es entré(e) dans ma vie
Que tu bouscules mes choix et mes envies
Mais c’est le plus beau choix que j’ai fait,
Que j’ai fait
D’ouvrir les yeux sur ton visage
D’ouvrir les yeux sur mes mirages

 

J’aimerais m’accrocher encore à la chaleur de ton corps
Eclaboussée de tournis
J’aimerais te parler des yeux comme on plonge d’une falaise
Et brûler tous ces non-dits
J’aimerais enfin poser ta main, sur mon plexus qui s’emballe
Ressentir la vibration
Et laisser là sur mes joues, ruisseler ce moment fou
Qui ne parle que de nous

 

(refrain)

J’ai pas choisi quand tu es entré(e) dans ma vie
Que tu bouscules mes choix et mes envies
Mais c’est le plus beau choix que j’ai fait,
Que j’ai fait
D’ouvrir les yeux sur ton visage
D’ouvrir les yeux sur mes mirages

 

(pont)

Dans le temps suspendu
D’un vertige inconnu
Toi tu souffles sur les braises
De mon cœur mis à nu
Je suis flamme et je tremble
Je suis femme et je tremble
De toi, de moi, de nous, ensemble

 

(refrain)

J’ai pas choisi quand tu es entré(e) dans ma vie
Que tu bouscules mes choix et mes envies
Mais c’est le plus beau choix que j’ai fait,
Que j’ai fait
D’ouvrir les yeux sur ton visage
D’ouvrir les yeux sur mes mirages
 

Copyright Le Chat à Plume
Année : 2019

Texte déposé SACEM. Contacter le Chat pour toute demande d'exploitation.

© Le Chat à Plume I paroles de chanson I poésie I auteure de spectacle vivant

  • Facebook - Gris Cercle
Sacem_logo_vertical_NB.jpg