Les écorchés

On dit des écorchés

Leurs râles ensanglantés

Qu'ils attendent leur cauchemar

Comme un train dans une gare

 

On rit des écorchés

Leur regard hébété

Leurs blessures saillantes

Ecorchures amarantes

 

Mais certains d'eux s'en sortent

En approchant les portes

Du bronze noir des enfers

 

Mais certains d'eux s'en sortent

Crachés par la cohorte

Des démences de leurs pairs

 

 

 

Certains noient dans l'alcool

Dans d'inombrables fioles

L'absynthe les élixirs

Leurs saumâtres désirs

 

D'autres errent dans le noir

Se baffrent de désespoir

Et mutilent leur veines

Une marque par semaine

 

Mais certains d'eux s'en sortent

En approchant les portes

Du bronze noir des enfers

 

Mais certains d'eux s'en sortent

Crachés par la cohorte

Des démences de leurs pairs

 

 

 

Ceux là voient dans les flammes 

Qui dévorent la Géhenne

Une lumière pour leur âme

Vie qui crépite à peine

 

Ils en nourrissent leur Joie

Comme d'une première Foi

Pour devenir ces soleils

Qui sortent du sommeil

 

Pour devenir ces soleils

Qui sortent du sommeil (X3)

Copyright Le Chat à Plume
Année : 2011

Cette chanson  est déjà attribuée à un artiste.
Texte déposé à la SACEM.

© Le Chat à Plume I paroles de chanson I poésie I auteure de spectacle vivant

  • Facebook - Gris Cercle
Sacem_logo_vertical_NB.jpg