La tête dans le sable

Texte attribué

Salut ma future moi, aujourd’hui j’suis au bord d’la mer

Y’a du soleil tu vois mais ça réchauffe pas mes artères

Mon petit cœur a froid car j’ai une image dans la tête

Qui me colle aux chevilles comme le sable colle à ma serviette

Alors chuis désolée ça sera pas une carte postale (non)

Ça s’ra plutôt une lettre parce qu’aujourd’hui j’ai pas l’moral

Cette image tu t’en souviens ?  C’est celle d’un p’tit réfugié

Retrouvé échoué au bord la Méditerrannée

 

 

La misère l’a rejeté sur le linceul de la plage

Il a la tête dans le sable il est devenu sans visage

 

Il a la tête dans le sable. Et tout le monde autour fait l’autruche

 

(refrain)

Tu vois

J’ai comme de la sillice qui glisse dans ma trachée

J’vomis l’écume des jours, j’ai la gorge nouée,

J’ai comme des bris de verre au fond de l’estomac

Tu vois ma future moi, ça je ne le digère pas

Moi J’lui dis quoi à mon gosse demain

Pour qu’il croit encore en l’être humain?

Moi J’lui dis quoi à mon gosse demain

Pour qu’il croit encore en l’être humain?

On n’voit déjà plus l’enfant passer dans le journal du soir

On m’dit allège ton cœur au fond c’est pas la mer à boire

Sauf que je me moque pas mal de voir la météo des plages

Car mon p’tit cœur à moi, il est resté sur le rivage

Lui ce qui l’intéresse c’est que le gamin laisse sa trace

Qu’il laisse en héritage un monde où tout l’monde a sa place

Oui mon p’tit cœur à moi à chaque vague il se fracasse

Il peut plus respirer il ne fait plus que boire la tasse

 

Je sais c’est pas marrant mais Dieu sait que c’est important,

De se souv’nir de ça quand on sera dev’nue Maman

Parce qu’on est responsable de c’qu’à notre gosse on transmettra

Ça sert à rien d’pleurer si nous derrière on n’agit pas

Pas sûre qu’on s’ra en m’sure de lui offrir un monde plus beau

Où il se sentira toujours comme un poisson dans l’eau

Mais on lui donn’ra un cœur plus grand que l’océan, dis

Pour qu’il choisisse la vie face au confort et au repli

Malgré les marées noires d’indifférence et de mépris 

 

 

REFRAIN

 

(pont)

Faudra qu’on lui dise à notre môme

Qu’le crime de solidarité

Ça devrait mêm’pas exister

Et qu’on peut repêcher les gens

Qui s’retrouvent pris dans les courants

Que c’est ça vraiment d’être humain.

Qu’en vrai y’a d’la place pour chacun

On lui dira d’pas faire l’autruche

De pas mettre la tête dans le sable

Ne pas juste regarder les autres

Les mal aimés, les réfugiés

Se noyer - les bras croisés

Ne pas juste regarder les autres

Privilégiés et dépassés

La tête dans l’sable, les bras croisés

 

L’humanité qui perd la face,

La tête dans le sable, les bras croisés

 

 

REFRAIN

 

Pour que jamais ceux qui se noient ne restent des victimes anonymes

Qu’on dresse nos cœurs comme des phares pour ne pas tomber dans l’abîme.

Plus Jamais …. Eux, nous, nos enfants. La tête dans le sable

Copyright Le Chat à Plume
Année : 2019

Attention - Ce texte de chanson a été attribué à un projet et n'est donc plus disponible. Il ne doit en aucun cas être publié ou diffusé en dehors de ce blog (y compris sous forme de lien sur les réseaux sociaux).

© Le Chat à Plume I paroles de chanson I poésie I auteure de spectacle vivant

  • Facebook - Gris Cercle
Sacem_logo_vertical_NB.jpg